22 novembre 2009

Je l'aimais

je_l_amais

Anna Gavalda

Le livre

Adrien est parti. Chloé et leurs deux filles sont sous le choc. Le père d'Adrien apporte à la jeune femme son réconfort. À sa manière : plutôt que d'accabler son fils, il semble lui porter une certaine admiration. Son geste est égoïste, certes, mais courageux. Lui n'en a pas été capable. Tout au long d'une émouvante confidence, il raconte à sa belle-fille comment, jadis, en voulant lâchement préserver sa vie, il a tout gâché.

Extraits

Alors c'est une connerie l'amour ? C'est ça ? Ça ne marche jamais ?
- Si ça marche. Mais il faut se battre...
- Se battre comment ?
- Se battre un petit peu. Un petit peu chaque jour, avoir le courage d'être soi-même, décider d'être heur...
- Oh ! Comme c'est beau ce que vous dites là ! On dirait du Paulo Coelho...
- Moque-toi, moque-toi...
- Etre soi-même, ça veut dire planter sa femme et ses gosses ?

Posté par mathiild à 17:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Je l'aimais

Poster un commentaire